Temps des Fêtes moins 1. Que tu le veuilles ou non, il arrivera. C’est comme la neige. Ça revient à chaque année. On est toujours surpris que ça arrive aussi rapidement… Tu ne retrouves jamais le balai à neige à l’endroit où tu l’as garoché l’an dernier, tu procrastines sur ton changement de pneus qui aurait dû être fait depuis hier et t’oublies ben souvent de t’arrêter deux secondes pour contempler le décor féérique qui s’offre à toi parce que tu te dis que, anyway, tu le verras jusqu’au moins d’avril, si ce n’est pas mai… #winterlife

Même pattern avec Noël : tu magasines à la dernière minute, tu procrastines sur la planification des déplacements et, après les Fêtes, tu es tellement épuisée que toutes les décorations de Noël se ramassent tout croche dans la même boîte parce que hey!… je le ferai l’an prochain!

Alors STOP RIGHT NOW! #thankyouverymuch #spicegirlsvibe Cette année, le temps des Fêtes avec tes enfants (et leur sommeil!) sera sauvé par 3 beaux mots : planification, action & réaction. Je ne te ferai pas d’accroire : le temps des Fêtes scrappe TOUT. Le sommeil, l’éducation des enfants, ton régime alimentaire… Mais arrête de penser que ça scrappe tout et vois le verre à moitié plein. C’est aussi justement le temps de l’année où on fait ce qu’on veut, quand on veut, et qu’on peut mettre derrière nous le mode survie et juste vivre, profiter, se gâter… Ça prend des dominos quelque part dans une année! Laisse-moi t’expliquer en 3 étapes ce que tu vas faire pour en profiter au maximum que ton cœur de mère (et/ou ton foie!) peut te le permettre.

  • Planification : N’attends pas d’être rendue chez ta belle-mère pour penser où tu vas coucher ton babe. Prévois le trafic que ce soit pour partir au Lac ou monter à Montréal. Ne fais pas l’aller-retour 4 fois en deux semaines… Pense, prévois, évite de te tirer dans le pied.
    1. Prévois TOUS les équipements de puériculture nécessaires pour ton séjour
    2. Prévois tes déplacements sul sens
    3. Évite le surplus de déplacements
    4. Prévois les heures/endroits de siestes qui conviennent pour profiter pleinement (donc oui, porte-bébé, poussette, traîneau…)
    5. Prévois une flasque de rhum si vraiment ta belle-mère te hante…
  • Action : Profite de chaque moment, chaque personne rencontrée, chaque verre de vin, chaque paire de bras disponible, chaque journée pyjama… Laisse dormir ton babe dans le salon ou dans tes bras. Achète la paix, mais assure-toi de :
    1. respecter le plus possible les mêmes horaires
    2. pratiquer le cododo de façon sécuritaire (si tu le pratiques)
    3. faire dormir ton babe le plus possible, peu importe l’endroit, pour éviter l’état de perma-fatigue aka dettes de sommeil
    4. demander aux gens qui voudront faire dormir ton bébé, de le garder jusqu’à son réveil pour t’aider dans ton entraînement

*« Ouin, mais je ne veux pas être tannante! » Mommy knows best et, demandé de façon polie et courtoise, c’est possible. Pense toujours que c’est toi le « porte-parole » de ton babe. Fuck ton égo et pense à lui!

3- Réaction : Eh oui, ça se peut que tout soit foutu… Pis c’est pas grave. Mais ressaisis-toi! Tu ne peux pas continuer avec les « habitudes des Fêtes » jusqu’à Pâques là! Ça ne reviendra probablement pas tout seul… Il faut un petit coup de pouce pour remettre les pendules à l’heure, il faut reprendre les mêmes routines d’endormissement. Au bout de quelques jours, les choses devraient rentrer dans l’ordre…

Besoin d’aide avec le retour des pendules? Contacte-nous! Avec le temps, on est rendues ben bonnes là-dedans!