Simple, polyvalent, économique et écologique

Bien qu’elle ait fait ses preuves au fil des décennies, la couche plate est laissée-pour-compte tant dans les boutiques pour bébé que les groupes de mamans qui utilisent des couches lavables. Pourtant, elle n’a absolument rien à envier aux couches à poche et tout-en-un! Quant à la laine, pratiquement personne ne parle de cette solution miraculeuse aux fuites…

Le manque de popularité de la couche plate s’explique peut-être par la succession de progrès techniques et technologiques auxquels nous sommes habitués. Serait-elle perçue comme étant dépassée, obsolète? Or, les couches que nos grands-mères utilisaient sont encore bien de leur temps!

La couche plate, ou lange, consiste en un carré de tissu de dimensions variables qu’il suffit de plier. (En règle générale, la taille unique mesure 28 x 28 pouces. Les langes pour nourrisson et bambin mesurent respectivement 20 x 20 pouces et 30 x 30 pouces.) La beauté de la chose, c’est qu’il y a autant de façons de la plier qu’il y a de morphologies de bébé! Fini les mauvais ajustements aux cuisses et les fuites! Une petite recherche sur Google vous retournera de nombreuses illustrations et vidéos de pliages. (Et plier des couches, ce n’est pas se donner du trouble, du moins, pas plus que de farcir des couches à poche : on peut plier 24 langes en 15 minutes!)

La couche plate peut être retenue par une agrafe de type Snappi ou une bande élastique munie d’un Velcro. Par rapport au Snappi, la bande élastique a l’avantage de ne pas égratigner bébé et de ne pas abîmer le tissu.

La couche plate extensible est sans contredit la championne de sa catégorie! Composée de bambou, de chanvre ou de coton (ou d’un mélange de ces matériaux), elle se présente généralement sous forme de molleton, de French terry ou de jersey. D’une part, ces tissus sont hautement performants et beaucoup plus absorbants que la flanelle et le coton d’antan. D’autre part, le pourcentage d’élasthane qu’ils contiennent permet d’ajuster parfaitement la couche (résultat : des petites fesses bien moulées!).

Parlons lessive, le nerf de la guerre… Les couches plates ne nécessitent pas de routine de lavage sophistiquée. Elles sont faciles à laver en profondeur puisqu’elles n’ont qu’une seule épaisseur. De plus, étant essentiellement composées de fibres naturelles, elles sont moins susceptibles de retenir les odeurs. Pour terminer, elles sèchent dans le temps de le dire.

Victorien, 7 mois

Beaucoup de parents optent pour les couches lavables par souci de l’environnement. Combinée à un couvre-couche en laine, la couche plate est sans aucun doute l’option la plus écologique. Contrairement au PUL, la laine est une matière naturelle et renouvelable. D’ailleurs, la laine est le secret le mieux gardé dans l’univers des couches lavables. Elle a des propriétés magiques!!!

  • Résiste à l’eau grâce à la lanoline
  • Peut absorber jusqu’au tiers de son poids avant d’être mouillée au toucher
  • Tient bébé au chaud… et au frais
  • Laisse respirer la peau
  • Ne sent pas mauvais contrairement aux matériaux synthétiques (pouvoir autonettoyant et antibactérien)

La laine est plus facile à entretenir qu’il n’y paraît. On doit la lanoliser au départ, c’est-à-dire la faire tremper dans un bain de lanoline. Ensuite, on la lave au besoin, soit lorsqu’elle est souillée soit lorsqu’elle commence à fuir. La fréquence normale est de trois à quatre semaines. Le savon Eucalan, enrichi de lanoline, s’avère efficace pour l’entretien régulier.

Côté budget, la couche plate est particulièrement économique. Avec 10 mètres de tissu (totalisant une centaine de dollars), il est possible de tailler une vingtaine de couches, soit un nombre suffisant pour faire la lessive tous les deux jours. Le couvre-couche en laine est relativement coûteux (40 $) lorsqu’on l’achète dans une boutique (p. ex. Etsy), mais deux autres possibilités s’offrent à vous : dégoter un chandail en laine dans une friperie ou un comptoir familial et le transformer en couvre-couche ou sortir les aiguilles à tricoter (il y a plusieurs patrons à coudre ou à tricoter sur le Web). (Vous pouvez aussi mettre à contribution votre mère, votre tante ou votre grand-mère!) Une culotte tricotée à la main revient à moins de  7 $.

Enfin, la couche plate est d’une facilité d’entreposage déconcertante. Pas de risque que des élastiques s’altèrent d’ici à ce que le prochain rejeton arrive!

Bien entendu, la couche plate est un peu… plate comparativement aux confections qui arborent la marque de véhicule préférée de papa ou l’émission de télévision favorite de maman… Mais elle remplit à perfection le rôle premier d’une couche : contenir l’urine et les selles de bébé!