Oh que je viens d’en choquer plusieurs qui dénoncent cette pratique ou de dérouter celles qui voient Bedaine Urbaine comme une méchante personne “parce qu’elle ne respecte pas le rythme de l’enfant et qu’elle les laisse pleurer”. Un cas comme dans l’autre, sache TopTop Mom, que ce que tu fais pour ton enfant est parfait si ça répond à tes convictions et tes valeurs. Je ne cherche pas à choquer ou partir des débats (j’haïs tellement ça #onelove), juste à t’aider à le faire intelligemment, si tu le souhaites. Tu pourrais aussi être celle qui sauverait la vie de ta meilleure amie en lui disant que le co-dodo existe… Parce que, c’est ça être une TopTop Mom : empathie & team work!

A- Pratiquer le co-dodo par choix et non par obligation

Tu n’es pas obligée de faire du co-dodo. Santé Canada recommande de faire dormir l’enfant dans son lit dans ta chambre pour les six premiers mois de vie. Si, à chaque respiration de ton babe, ça te réveille, tu n’es peut-être pas fait pour le co-dodo. Et si ça ne te parle vraiment pas, tu n’es pas obligée non plus. Mais sache que le fait de ne pas en faire par peur d’être pognée avec ton enfant dans ton lit à vie, ne devrait pas être une barrière, car il est TOUJOURS temps de modifier une habitude. J’en fais parfois avec mon garçon de 8 ans et pour moi, c’est sain, rempli d’amour et si agréable. Mais il est aussi capable de s’endormir seul les soirs où je dois avancer mes trucs Bedaine Urbaine. Tu vois la différence avec choix et obligation ?

B- Zéro, fuck all, eurien, nada de couvertures, toutous, doudous, coussins…

Pour éviter tout risque d’étouffement, c’est toi et ton babe. Tu devrais aussi coller ton lit sur le bord d’un mur ou encore te munir d’une barrière pour éviter les accidents. Je sais, il ne se tourne peut-être pas encore, mais attends pas de découvrir ce nouveau skill à 3AM. Prévention, TopTop Mom! Et là, ne pars pas en peur, mais sache que papa est le Yin de ton Yang et que, pour être une équipe gagnante, vous ne devez pas avoir les mêmes forces et faiblesses tsé. Donc, la plupart du temps, la force de papa n’est pas de se réveiller la nuit. C’est peut-être le cas contraire chez vous, et tant mieux. On a toujours besoin d’une exception pour confirmer la règle. Donc fâche-toi pas TopTop Dad, mais il est probable que ton héritier ne soit pas full en sécurité entre vous deux mettons. Ce n’est pas grave là! On t’aime tellement, on comprend ça le sommeil d’un homme! Hihihi!

 C- Éviter alcool, drogue, médicament…

Je n’invente rien, mais avec la légalisation du cannabis, je me sens encore plus obligée d’en parler! Le trop grand manque de sommeil est aussi un facteur important à considérer. Si tu n’es pas habituée à la pratique du co-dodo et que tu décides, un matin, à 3AM, d’amener ton babe avec toi, sache qu’une fois endormie, ton instinct maternel de maman-poule sera vraiment moins aiguisé qu’à l’habitude et que les risques d’accident seront accrus. Fais pas de folie, c’est la santé et la sécurité de ton enfant qui est en jeu!

D- Quand arrêter le co-dodo

Dernier petit truc. Si tu te demandes quand tu devrais arrêter le co-dodo, sache que l’opinion de ta meilleure amie n’est pas un facteur déterminant. Celle de belle-maman sur la santé de ta vie de couple, non plus. Mais lorsque papa commence à peut-être te sonner une cloche, ou encore que ton babe bouge de plus en plus, mais n’est pas conscient du danger, ou si tu n’es plus confortable dans cette pratique pour XYZ raisons, c’est probablement le bon timing. Respecte-toi et fais-toi confiance. Mommy knows best, always!

Toi, aimes-tu ça le co-dodo?