OK mama! À partir de tussuite, c’est MOI qui décide de tout et qui gère ta vie de A à Z.  Go!

Tu te réveilles quand JE le veux, et n’imagine même pas sortir de ton lit avant que JE te le dise.

Tu mettras les vêtements que JE t’ai choisi. Tu n’aimes pas? M’en fous…c’est Mamie qui te l’a donné ce beau p’tit kit là et JE veux que tu le portes au moins une fois avant qu’il ne te fasse plus.  Bon.

Pour déjeuner, tu mangeras des toasts avec du beurre d’arachides naturel… Non! Pas du Nutel-chose…c’est plein de sucre et d’huile de palme.

Allez, vite, Maman doit aller travailler! On brosse les dents, embarque dans l’auto… bisou, bye, Maman revient à 16h30.

Après avoir passé 8-9-10 heures avec des amis que tu n’as pas choisis, avoir suivi 10 000 consignes sans broncher, être resté calme, avoir mangé, dormi et joué quand l’adulte te l’a dit, maintenant, fais un casse-tête ma belle, Maman doit préparer le souper.  Non pas du macaroni… on mange du rôti, c’est bon pour toi. Ensuite ce sera bain, colleux, histoire, chanson et dodo.

Tu es essoufflée? Moi aussi!

Et ton tout-petit lui? Lui qui commence sa vie, lui qui apprend constamment, lui pour qui tout est nouveau? Qui est en pleine découverte de ce qu’est la vie, de ce qui l’entoure… et de qui il est.

Il doit TOUJOURS suivre, écouter et subir, et ce, sans JAMAIS dire un mot? Et non! J’ai des petites nouvelles pour toi, TopTop Mom! Ton toddler, vers l’âge de 18-24 mois (et parfois bien avant!), te fera vivre vivra sa première rébellion. Ton petit ange voudra s’affirmer, crier au monde entier qu’il est une personne unique avec des goûts, des intérêts et SURTOUT, un pouvoir décisionnel qu’il exercera de façon plutôt intense, mais bien maladroite, on va se le dire! #jeveuxleverrebleupaslejaune

Pour mieux passer au travers de cette période qui peut parfois s’avérer bien éprouvante pour notre santé mentale, voici mes 3 petits trucs :

  1. Le classique : Offrir des choix

Ici, entendons-nous bien, tu ne laisseras pas ton enfant tout décider par lui-même.  On parle plutôt de faux choix.  Par exemple, c’est l’heure du bain et ton coco refuse de collaborer?

« OK mon loup… voudrais-tu que maman mette de la mousse aux bananes ou aux raisins dans ton bain? Aux raisins? SUPER! Viens, je vais t’aider à embarquer dans l’eau! » Ce n’est qu’un exemple, ne te sens pas obligée de conserver une grande variété de mousses parfumées là!

Simplement pour illustrer que parfois, il suffit qu’un petit rien, d’une simple impression d’exercer un contrôle sur sa vie pour que l’enfant accepte d’aller dans le même sens que nous. Cela lui permet de s’affirmer et de développer sa personnalité.

  1. L’astucieux : Prendre de l’avance

Ta fille de 2 ans tient mordicus à choisir ses vêtements elle-même et à s’habiller TOUTE SEUUUUULEEEE le matin? Ça te fait rager que sa petite opération ajoute 45 minutes à votre routine matinale et te fasse immanquablement arriver en retard au travail?

Sois futée la mère! La veille, prépare 2 ou 3 petits kits parmi lesquels elle pourra choisir (voir truc numéro 1) et surtout, assure-toi de disposer du temps nécessaire à l’habillage, quitte à te lever, malheureusement, un peu plus tôt.  Perso, j’utilisais un sablier et je laissais mon garçon essayer seul pendant tout le temps du sablier.  Une fois le temps écoulé, je l’aidais.  Ça ajoutait un petit challenge qu’il aimait beaucoup!

Il ne faut pas non plus oublier qu’il est important de laisser les enfants développer leur autonomie et faire les choses par eux-mêmes, bien qu’on sache qu’ils ne choisissent pas toujours le bon moment pour le faire! Suffit de les « encadrer » un peu!

  1. L’essentiel : L’équilibre entre le lâcher-prise et la douce fermeté

Mon amie, tu me remercieras plus tard pour celle-là.  Mais elle risque sincèrement de changer ta vie : lâche prise! Est-ce vraiment dramatique si coco n’attache pas sa tuque avant d’entrer dans l’auto? Est-ce que cela nuira réellement à son avenir si ta puce dort avec le bracelet glow in the dark que son parrain lui a donné? Tu sais, ces milles petits points qui font bucker ton petit trésor et qui te font perdre ta patience? LÂCHE PRISE!

Concentre-toi plutôt sur ce qui est vraiment important pour toi.  Pour ce qui relève de sa sécurité, de sa santé, etc. Je me souviens d’une fois où ma fille refusait de prendre son médicament pour son asthme. Sans ce médicament, elle faisait crise par-dessus crise et c’était un trop grand risque pour sa santé.  Elle n’avait que 2 ans et ne voulait pas le prendre, bon! Sans me fâcher, je lui ai expliqué POURQUOI je tenais à ce qu’elle le prenne, parce que je l’aimais et que je voulais qu’elle reste en santé.  Que je ne serais pas une bonne maman si je la laissais décider de ne pas le prendre.  Eh bien ma cocotte, un peu piteuse, m’a remerciée de prendre soin d’elle et a accepté de prendre le fameux médicament. Dans cette situation, jamais je n’aurais lâché prise, évidemment.  Mais plutôt que de me battre avec elle, de perdre patience, de lever le ton, de m’obstiner, de la menacer de je-ne-sais-quoi, j’ai usé d’une douce fermeté.  Tu sais, une main de fer dans un gant de velours? Voilà! Il y a des occasions qui s’y prêtent.  Mais personne ne te demande d’être parfaite, petite maman. Enlève-toi cette pression de sur les épaules.

Sache, ma belle TopTop Mom, que le plus important, pour passer au travers de cette période, c’est de s’armer de patience.  Il s’agit d’une phase non seulement normale, mais essentielle du développement de ton enfant. Il se construit une identité, mais il apprend aussi beaucoup sur son environnement, sur ce qui est un comportement acceptable ou non, sur tes limites et sur ta façon de réagir, etc. Explique-lui pourquoi, en ce beau 15 janvier, tu refuses qu’il sorte dehors en couche…et s’il ne comprend pas, tu peux toujours lui faire toucher la neige avec ses orteils pour qu’il voit si c’est confortable!

Courage belle maman! Quand cette phase sera terminée, tu pourras souffler un peu…jusqu’à l’arrivée du fameux fu**ing four! Mais d’ici là, si tu te sens dépassée et désarmée, appelle-moi! On pourra certainement trouver un terrain d’entente entre ton petit dictateur sur deux pattes et toi!

Avec amour,

Annie