Je rêve de laisser pleurer mon enfant

As-tu déjà entendu une mère dire ça : «Moi quand il se blesse ou a besoin d’aide, je le laisse s’arranger tout seul. Je lui apprends à la dure.» Je ne pense pas, non! Une maman ça réagit aux pleurs, toujours. Nous sommes programmées pour ça! Mais as-tu déjà entendu ça : «Il allait traverser la rue sans regarder, une voiture s’en venait à pleine vitesse, je n’ai pas osé crier parce que je ne crie pas après mes enfants». Si tu as déjà entendu ça, appelle à l’aide parce que cette maman n’a clairement pas bien assimilé son rôle de mom et les responsabilités qui viennent avec hihi! Souviens-toi qu’être parents, ce n’est pas toujours faire ce que l’on veut faire, mais ce qu’on doit faire… Les enfants les mieux encadrés, de façon bienveillante j’entends, sont souvent ceux qui ont le plus de facilité avec leurs habiletés sociales et scolaires, car l’encadrement amène un sentiment de sécurité. Je sais c’est encore un bébé, mais penses-y maintenant parce que la maternelle, c’est un peu comme demain #sorry #timeflies #thedanishway N’oublie jamais que le rôle d’une éducatrice et/ou enseignante n’est pas d’éduquer ton enfant. Le respect, le partage, la politesse… Ça commence et continue à la maison #apprendreparlexemple Voici où je veux en venir : non, faire de la discipline bienveillante ou un entraînement au dodo, n’est pas un rêve de mom, mais si c’était nécessaire ? Si l’éducation des enfants, et notre degré de patience pour le faire de façon aimante et respectueuse, avait une corrélation non-négligeable avec les habitudes de sommeil, les siennes comme les tiennes ? Si, pour...

Deux enfants. Même chambre. Possible?

Deux enfants d’âge différents, avec des habitudes de sommeil différentes…comment fait-on pour les faire dormir dans la même chambre sans qu’ils se réveillent l’un l’autre? C’est une question que bien des parents se posent. Si tu es dans cette situation, voici quelques conseils pour faciliter cette nouvelle cohabitation. Que ce soit par choix ou par obligation, faire dormir deux enfants dans la même chambre n’est pas une mauvaise chose, bien au contraire, puisqu’il est très réconfortant pour de jeunes enfants de faire dodo ensemble.  Cela dit, c’est une habitude à prendre, et comme toute nouvelle habitude, il y a une période d’adaptation. Si ça peut te rassurer un peu, sache qu’entre 23 h et 4 h du matin, la mélatonine (l’hormone du sommeil naturellement sécrétée par le corps) va souvent empêcher les enfants de se réveiller entre eux. C’est au moins ça de gagné! Le bébé se réveille plusieurs fois par nuit? La première chose que je te conseille est de stabiliser les habitudes de sommeil de bébé avant de le placer dans la même chambre que son frère ou sa sœur. Cela peut se faire en co-dodo, ou encore, dans un petit berceau dans la chambre des parents.  Lorsque les nuits sont relativement stables, on peut ensuite transférer le bébé dans la chambre de son frère ou sa sœur. Sache toutefois que changer de chambre égale changement émotionnel pour un bébé ou même un tout-petit. Alors, encore là, il y aura probablement une petite régression au niveau du sommeil, mais ça ne devrait pas durer très longtemps. Lors d’un changement émotionnel, Bedaine Urbaine recommande de continuer d’appliquer la...

Le manque de sommeil rend fou

Tu l’as peut-être constaté à la dure au cours des derniers mois, ou encore, tu appréhendes peut-être sa venue au cours de la première année avec bébé neuf. Je ne te mentirai pas, le manque de sommeil est inévitable pour les nouveaux parents et peut effectivement rendre fou. Il y a un stade de ta vie de mom où les réveils fréquents sont normaux, sains et naturels. Ne force pas la nature des choses. Adapte-toi, comprends mieux et profite de chaque petite victoire. Il y a tout de même des petits trucs que tu peux appliquer dès le départ pour faciliter ta vie de nouvelle maman. Heureusement, il y a aussi des méthodes douces, efficaces et adaptées à tes valeurs qui peuvent améliorer les habitudes de sommeil de ton bébé selon son âge. Que ce soit en état d’urgence ou en prévention, c’est possible d’apprendre à un bébé à mieux dormir. Utilisé comme méthode de torture au courant de la deuxième guerre mondiale*, c’est impressionnant toutes les sphères d’une vie qui peuvent être hypothéquées par un manque de sommeil à trop long terme : ta patience, ta santé physique, ta bonne humeur, ta vie de couple, ta job, ton quotidien, ta confiance en toi… Mettons que tu ne fais JAMAIS d’entraînement au dodo, tu finiras un jour ou l’autre à t’habituer à manquer de sommeil**. Le corps humain est bien fait. Au bout de quelques mois/années, ton besoin de sommeil s’ajustera avec le nombre d’heures moyen de sommeil par nuit que tu lui offres et tu pourras fonctionner « normalement ». C’est ce qui se passe chez les parents qui...

Les mystérieuses régressions du sommeil, par Bedaine Urbaine

Les régressions du sommeil existent-elles vraiment ? Oh que oui! Un excellent livre (The Wonder Weeks, par Hetty van de Rijt) et une application du tonnerre (Les semaines miracles pour 3,99 $, maintenant disponible en français) t’aideront à les identifier, à mieux les comprendre et à adapter tes interventions-dodos en tenant compte du développement de ton enfant de façon encore plus poussée. C’est pas beautiful ça ? Livre qui est un peu lourd comme lecture de chevet… Et comme je sais que ton temps est précieux et que de lire un livre en entier avec un bébé neuf est, pour le moment, aussi plausible que de faire une ride de licorne, je vais te parler des plus évidentes que tu pourrais croiser sur ton parcours de mom! Note bien que les âges sont des moyennes et, comme Bedaine Urbaine le dit toujours, pour faire des moyennes, ça prend du monde en bas et du monde en haut. Donc prends pas ça pour du cash, mais ça te donnera une bonne idée!* 3 mois : hello poussée de croissance! Ce n’est pas une régression due à un stade de développement, mais ça vient jouer sur tes nuits, c’est certain! Je sais que tu sais déjà, mais ce n’est VRAIMENT pas le bon moment pour faire un entraînement au dodo. Nourris ce bébé ogre et repose-toi au maximum entre chaque boire. Je sais que tu sais ça aussi, mais le fais-tu vraiment ? #jesaisquenon 4 mois : oh damn! La première (mais non la dernière!) VRAIE régression. À partir de maintenant, les régressions seront toutes un peu plus longues. Je m’excuse… Ton babe...

Mes 6 mythes-dodo pref’s par Bedaine Urbaine

Après 7 ans, quasiment 8, à parler de sommeil et animer des ateliers sur le sujet, j’ai entendu à peu près tout ce qui peut circuler comme légendes urbaines à propos de ce sujet subtil, important et bien (trop!) souvent négligé. Histoire de rire un peu ou d’ouvrir un chaud sujet de discussion avec ta belle-mère, je te partage mes 6 mythes prefs qui te permettront sûrement d’aider ton enfant à mieux dormir et à mieux l’accompagner dans ce nouvel apprentissage*. 1- «Étire-le, il va mieux dormir s’il est ben fatigué» : FAUX C’est probablement la pire chose que tu puisses faire. Apprendre à s’endormir seul dans un lit, c’est déjà assez compliqué de même (et non-obligatoire by the way)*. Imagine si, à chaque fois que tu essaies de lui montrer comment, il est déjà en phase de «je-suis-à-boutte»? J’aime bien faire des parallèles avec la vie adulte, alors imagine si ton patron attend toujours le vendredi 15 h pour t’expliquer un nouveau mandat. Ou encore, si ton homme t’explique les règles du football américain alors que tu penses juste à t’endormir sur la game… Pour apprendre quelque chose de nouveau, il faut être réceptif alors n’attend pas le point de non-retour, ça risque juste d’empirer la chose… Il vaut toujours mieux plus tôt que trop tard! 2- «Elle dort trop le jour, c’est pour ça qu’elle ne dort plus la nuit» : FAUX Le sommeil attire le sommeil! Plus un enfant dort, mieux il dort. Sauter des siestes est probablement la pire chose à faire avec un enfant qui en a encore besoin. Il n’y a pas de siestes trop...