Smoothie pour tous, de 6 mois à 99 ans! par Gabrielle Caron

Le « smoothie » est une collation très populaire chez les enfants. Je vous ai concocté une recette santé et vraiment goûteuse qui saura plaire à tous. L’avocat dans cette recette apporte un côté crémeux et plein de bons nutriments : gras mono insaturés bénéfiques pour la santé cardiovasculaire et des fibres solubles et insolubles. Les fibres solubles préviennent certaines maladies cardiovasculaires et aident au contrôle du diabète de type 2, alors que les fibres insolubles aident à prévenir la constipation. L’avocat est aussi une excellente source d’énergie, pratique pour les enfants avec un faible appétit. Cette recette de « smoothie » est sans lactose et sans protéine de lait. En revanche si votre bébé est aussi intolérant au soya (commun chez les bébés allergiques aux protéines du lait) je vous recommande d’utiliser une boisson de riz enrichie pour remplacer la boisson de soya. Bonne dégustation! Gabrielle Caron, Nutritionniste gabrielle@bedaineurbaine.com...

Fais-toi confiance TopTop Mom par Bedaine Urbaine

J’adore les groupes d’entraide de TopTop Moms sur Facebook. Non mais…c’est vrai! J’ai vu des chaînes de solidarité immenses se créer sur ces groupes ayant comme seul point commun le bien-être de nos tout-petits. Parfois pour se confier, parfois pour ventiler, parfois pour se rassurer, c’est vraiment génial de penser que ces mamans en «Mission Maternité» peuvent se sentir écoutées et «socialiser» avec des mamans qui vivent ou ont déjà vécu la même chose! Mais…il y a un « mais »… J’ai aussi vu des chicanes terribles de placotage dans le dos d’une autre mom qui est allé raconter à son ex qu’elle disait ça et blablabla! Pis ça, ça me fâche comme tu n’as pas idée! Je sais que quand les moms écrivent sur ces pages, elles le font en toute confiance et sont réellement à la recherche de support et de conseils. Ce qui m’attriste, c’est de penser qu’elles veulent de l’aide, mais reçoivent tout le contraire. Donc la morale de l’histoire : quand tu racontes ta vie personnelle, tu peux t’attendre au mieux, mais aussi au pire. Fack fais attention girl! J’ai aussi vu des mamans jugées par leurs pratiques ou leurs façons de penser et de voir le parenting, simplement parce que celles-ci osaient sortir du moule. Et oui, tout le monde a son opinion sur tout, et si tu n’es pas dans la moyenne, tu peux t’attendre à ce que la moitié te défende et à ce que l’autre moitié te persécute.  Parce que, dans la vraie vie, c’est ça aussi, mais il y a aussi la gang qui en parle dans ton dos. C’est donc ben...

L’entraînement au dodo est-il un passage obligé ? par Bedaine Urbaine

Eh bien la réponse est NON! Je ne connais aucune TopTop-Mom-to-be qui, lorsqu’elle apprend qu’elle deviendra maman, trippe à l’idée d’appeler Bedaine Urbaine afin d’apprendre à son enfant à mieux dormir. Même si ce ne sont pas TOUS les parents, la majorité d’entre eux rêve que le sommeil entre chez-eux par la porte avant et s’installe pour de bon. Mais ce n’est pas le cas pour tous… Je dis souvent que l’entraînement au dodo n’est pas pour tous les parents, ni pour tous les enfants. Certains parents ne voudront rien savoir des méthodes d’endormissement, et c’est over correct pour nous. Chacun ses idées, chacun ses façons de voir le parenting. Nous partons du principe que chaque enfant est unique et qu’il n’y a aucun doute que chaque parent est le meilleur parent pour son enfant. Mais qu’en est-il des autres? Ceux qui sont épuisés? Ceux qui ne fonctionnent plus au quotidien? Ceux qui oublient, en raison de leur épuisement dû au manque de sommeil, ce qui est l’fun dans le rôle de parents. Ceux qui s’oublient comme couple, passant d’une sieste à l’autre, d’une routine de dodo interminable à l’autre, en se disant qu’un jour, on aura le temps de s’aimer… Et bien, vous avez Bedaine Urbaine! Bedaine Urbaine qui peut vous aider, vous appuyer, vous guider, vous comprendre. Vous donner des outils adaptés à vos valeurs et aux besoins de votre enfant. Et oui, ça fonctionne! Pour tout le monde ou n’importe qui, ça fonctionne. Encore faut-il y croire et se donner la chance d’essayer. Malheureusement, beaucoup de parents sont traumatisés par l’entraînement au dodo. Avec ces méthodes...

Si jamais tu as l’goût de lire par Bedaine Urbaine

Oh que oui, l’été arrive et qui dit été dit aussi vacances! Si tu as assisté à un atelier sur le sommeil ou encore pris rendez-vous pour ta consultation privée et que tu te demandes ce que tu pourrais faire pendant les siestes interminables de ton enfant ou encore de tes soirées avec maintenant trop de temps libre, Bedaine Urbaine te suggère 5 excellents livres qui te donneront quelques petits trucs ou qui changeront «boute pour boute» ta façon d’être la meilleure mom possible pour ton enfant! 1- Comment élever les enfants les plus heureux du monde ? par Iben Dissing Sandahl Oh ces Danois! Ils ne cesseront de nous surprendre. Nous avons beaucoup à apprendre dans plusieurs sphères, mais tenons-nous en à l’éducation des enfants. Une approche aimante, constructive qui amène à la communication et au respect de l’enfant. Que veux-tu de plus ? *Intéressée, mais pas le temps de lire ? Assiste à l’atelier ou contacte-nous pour recevoir le résumé sur bedaineurbaine.com 2- Les 5 langages de l’amour pour enfants par Gary Chapman C’est facile d’aimer ton enfant, mais l’aimes-tu de la bonne façon ? Est-ce que tu contribues à garder sa batterie d’amour toujours au Top ? Par le toucher, les cadeaux, les mots doux, le temps de qualité et les services rendus, assure-toi de toujours communiquer ton amour et ton attention par les moyens que ton enfant comprend et apprécie. **Intéressée, mais pas le temps de lire ? Contacte-nous pour recevoir le résumé sur bedaineurbaine.com 3- Pleurs et colères des enfants et des bébés par Aletha Solther Tu as un livre à lire, c’est lui....

L’otite chez le bébé et l’enfant par Maryse Gauthier

L’otite moyenne aiguë (OMA) est une des infections les plus fréquentes chez les jeunes enfants (Morin, 2011). En effet, Morin (2011) explique que depuis 1970 le nombre d’otite moyenne aiguë monte en flèche. Elle explique qu’il y a peut-être un lien à faire entre autres avec la hausse de la fréquentation des milieux de garde. Madame Chantale Morin, Ergothérapeute, Ostéopathe et chercheuse à l’Université de Sherbrooke conclut, dans une des premières études en ostéopathie au Canada effectuée en collaboration avec une faculté de médecine, que «L’ostéopathie pourrait s’avérer une avenue précieuse pour la prévention de l’otite et le dépistage de certains enfants à risque.» Ce qui est en cause lors de l’otite moyenne aiguë? Un des principaux facteurs physiopathologiques de l’OMA est relié à la trompe d’Eustache, ce petit conduit qui relie l’oreille moyenne au nasopharynx, qui est situé au niveau de la gorge, derrière le nez. Le rôle de la trompe d’Eustache est de drainer les liquides provenant du nasopharynx. Afin de bien comprendre le rôle de cette structure, vous devez savoir que les os du crâne de l’enfant en bas âge ne sont pas fusionnés dans le but de permettre le passage du bébé dans le bassin de la mère lors de l’accouchement. Cette malléabilité des os du crâne en bas âge permet également la croissance du cerveau de l’enfant qui est très rapide dans les deux premières années de vie de l’enfant. Cette malléabilité rend donc la trompe d’Eustache vulnérable puisque sa partie osseuse est située dans l’os temporal (os du crâne situé au niveau de l’oreille). Chez les bébés, la trompe d’Eustache est également plus...

Qu’est-ce qu’une maman ? par Florence Pinon

Ce titre n’est pas réservé uniquement à celles qui ont porté pendant 9 mois un bébé bien au chaud dans leur ventre pour donner vie à un bel enfant. Être maman, ce n’est pas juste décider de l’être, tomber enceinte, caresser son ventre,  jouer avec bébé, s’émerveiller à chaque échographie, à chaque son de battement de cœur, accoucher dans le bonheur et élever ensuite son enfant. Nous sommes toutes des mamans. Il y a dans ce monde des injustices cruelles qui font qu’aujourd’hui nous sommes entourées par des femmes, des mères, sans enfant. Elles sont des mères mais ne seront jamais appelées maman. Elles sont partout, mais personne ne les voit. Elles sont silencieuses. Elles sont invisibles. Mais elles sont là. La femme qui a fait une fausse couche précoce. Celle qui a imaginé sa vie avec son bébé. Qui l’a annoncé à sa mère. Qui a pleuré de bonheur. Celle à qui on a dit : “Ce n’était rien Madame, juste quelques cellules. Si vous avez fait une fausse couche, c’est qu’il n’était pas destiné à vivre. C’est très courant. Vous pourrez réessayer très vite.” C’est une maman. La femme qui a choisi d’interrompre sa grossesse parce qu’on lui a annoncé que son bébé souffrait d’une maladie génétique et que sa vie serait très difficile. Trop difficile. Celle qui a du choisir entre garder cet enfant ou tout arrêter maintenant. Celle qui a eu des contractions, qui a du pousser, qui a accouché d’un bébé dont le cœur avait été arrêté quelques minutes plus tôt. Celle a qui on a dit : “Vous prenez la bonne décision, ça...

Choisir sa crème solaire : écran chimique ou écran physique ? par Marie-Pier Turcotte

Oh ouiiiii! Le soleil, la chaleur et la neige qui fond… C’EST LE PRINTEMPS! Qui dit soleil, dit protection solaire. Il faut donc commencer sérieusement à penser à l’achat de tes prochaines crèmes. Depuis quelques années, nous entendons parler de deux types de protections solaires, les écrans physiques et les écrans chimiques. Quelle est la différence entre les deux? Est-ce que l’un est meilleur que l’autre? Voici un résumé de la situation! Coatzacoalcos, Mexique, 2014 Un écran chimique contient des ingrédients actifs qui pénètrent la peau pour ensuite absorber les rayons UV en provoquant une réaction chimique sur la peau, ce qui la protègera des rayons nocifs. Un écran physique (aussi appelé filtre minéral) forme une barrière physique à la surface de la peau pour bloquer et refléter les rayons du soleil. Les ingrédients ne pénètrent donc pas la peau. D’ailleurs, il est maintenant conseillé d’utiliser un écran physique pour les enfants et il est aussi possible de l’utiliser chez les bébés de moins de 6 mois. Les écrans physiques peuvent contenir deux différents ingrédients. Soit l’oxyde de zinc, qui est à privilégier, soit le dioxyde de titane. Ce dernier n’est pas conseillé puisqu’il est reconnu comme étant cancérigène dans les produits en aérosol. Pour ce qui est des écrans chimiques, différents ingrédients peuvent être utilisés et plusieurs d’entre eux commencent à soulever de plus en plus de questionnements par rapport à leur sécurité pour notre santé. Ogunquit, Maine, 2012 Selon l’Environmental Working Group, il y a 5 principaux ingrédients à surveiller, soit parce qu’ils sont de possibles perturbateurs endocriniens ou des cancérigènes potentiels, soit toutes ces réponses. Les...

Diminuer les coûts à l’épicerie par Gabrielle Caron

Cette semaine je me suis mise au défi de diminuer ma facture d’épicerie. On ne se mentira pas que ça coûte de plus en plus cher bien nourrir toute une famille. Avec les prix des aliments qui ne cessent d’augmenter, tous les trucs sont les bienvenus pour économiser. Nous sommes une famille de 4 (papa, maman, fils #1 de 5 ans, fils #2 de 1 an) et notre épicerie coûte en moyenne 175-200$ par semaine. J’ai donc décidé de tester tous les trucs de pro pour diminuer ma facture à l’épicerie. #1 Manger avant de faire l’épicerie : Ne faites jamais l’épicerie si vous avez faim! Vous êtes plus à risque de faire des achats impulsifs et il est plus facile de succomber à nos tentations le ventre vide. Ce truc est simple et facile à réaliser !! #2 Préparer votre menu et limiter le gaspillage : Certains jettent plusieurs centaines de dollars d’aliments par année. Lorsque vous jetez des aliments, vous jetez votre argent en même temps. Il est donc essentiel de regarder ce qui reste dans notre réfrigérateur, congélateur et garde manger et ainsi planifier à partir de ces aliments. Ensuite, déterminez les autres repas de la semaine et faites votre liste d’épicerie en fonction de ce menu. De cette façon vous achèterez seulement ce qui est nécessaire. #3 Éviter les aliments transformés : Les aliments transformés ont un coût (manipulation/emballage) et sont souvent moins bons pour la santé (sel, sucre, agent de conservation). Ne vous laissez pas tenter par le sac de fruits et légumes déjà lavés et coupés, optez pour ceux que vous arrangerez vous...

La plagiocéphalie ou encore «la tête plate» chez le nourrisson par Maryse Gauthier

Qu’est-ce que la plagiocéphalie? La plagiocéphalie est caractérisée par un aplatissement du crâne du bébé de manière unilatérale. Du côté de l’aplatissement, nous pouvons généralement observer que l’oreille du bébé est plus avancée. Un bombement du front du même côté ainsi qu’un œil plus petit est également souvent remarqué dans cette situation. Pourquoi et comment se forme la plagiocéphalie? Les os du crâne à la naissance sont très malléables afin de permettre le passage du bébé dans le bassin de la mère lors de l’accouchement. Cette malléabilité du crâne du nouveau-né est permise grâce aux fontanelles, un espace mou entre les os du crâne. La malléabilité du crâne du bébé permet également la croissance du cerveau qui est très rapide au cours des deux premières années de vie. Les fontanelles se fermeront de manière progressive entre le 2ième et le 24ième mois de vie de votre enfant. C’est dans les 6 premiers mois de sa vie que le crâne est le plus souple. Il faut donc prendre en charge les bébés le plus rapidement possible. Une prise en charge tardive, soit après 9 mois augmentera la durée et l’intensité des soins nécessaires. Divers facteurs favorisent l’apparition de la plagiocéphalie. Comme mentionné précédemment, le crâne du nourrisson est très malléable et c’est pourquoi une position prolongée de votre bébé en position couchée sur le dos ou encore dans sa coquille peut être une cause de la plagiocéphalie positionnelle. Attention! Durant la nuit, il est important de positionner votre bébé sur le dos tel que recommandé par Santé Canada. Il faut plutôt utiliser les périodes d’éveil pour favoriser des positions alternatives...

Connais-tu le ‘real parenting’ ? par Bedaine Urbaine

L’expression «positive parenting» est de plus en plus présente dans les discussions de nouveaux parents et même sur les réseaux sociaux. Sans éduquer ou élever des enfants rois, nous voulons quand même prendre en compte leurs opinions, leur personnalité, leurs préférences… Nous voulons les traiter d’égal à égal, sans abus de pouvoir, mais de l’autorité et de la discipline à dose parfaite. Nous voulons leur donner les meilleurs outils, leur ouvrir les portes sur le monde, leur enseigner la tolérance, le partage, l’autonomie, le respect des autres, de soi, de l’environnement… Nous avons beaucoup d’espoir en eux, nous voulons leur donner sans compter, pas pour les rendre meilleurs ou pour se vanter, juste parce qu’on peut le faire. Parce qu’en 2018, nous savons bien que la fessée ne mène nulle part, que l’abus d’autorité n’est que temporaire et que l’ignorance peut faire mal à très long terme. Bref, on se donne corps et âme pour nos enfants, et c’est parfait comme ça. Mais le quotidien dans tout ça ? T’sais le vrai quotidien de deux parents qui travaillent, qui sont pris dans le trafic et qui ne cessent de courir après leur temps ? C’est lors d’un rendez-vous very important (manucure Shellac avec Véro de Concept Beauté. Un must dans ma vie!), que le «real parenting» a vu le jour. Avec Véro, nous en avons jasé du «positive parenting» en long et en large : le pourquoi pratiquons-nous ce genre de discipline aimante, le comment au quotidien, l’éducation danoise et ses principes qui n’ont que du positif autant sur les enfants que les parents… Et juste avant de partir, Véro...